C'est quoi Guignolsland ?


Guignolsland.com [lien] est un site consacré au village de Brindas (F 69126) [infos], et à Guignol [page], au théâtre, etc.

Ce blog est ouvert parallèlement à ce site —d'une part pour recueillir des articles que nous évacuons de nos pages (surtout des actus de la page nommée... Brind'Actu), —et d'autre part pour accueillir vos points de vue, vos remarques, y compris sur des sujets non encore abordés.

Les sujets présents sont listés sous "Libellés" (en descendant la col' de droite), cliquer dessus pour les ouvrir…

Pour répondre à nos différents sujets, ou pour en initier de nouveaux, n'hésitez pas à cliquez sur "commentaires" ici ou là !

PS: Vous pouvez voir notre blog sous d'autres présentations en cliquant ici

jeudi 2 avril 2009

Georges ADILON (1928-2009), architecte et peintre

(Photo : Blaise Adilon)

Cette page a été créée à la suite du décès de Georges Adilon, "artiste-architecte" qui demeurait à Brindas. Elle a ensuite été développée au fil du temps…


Vous y trouverez : 

L'article de Jérôme Auzolle de l'ex-blog Archicool, 

Des liens, beaucoup de photos originales (et ©)de l'Externat Ste-Marie, à Lyon et à La Verpillière, de Dani Alu…

Quelques vidéos, des références d'ouvrages, Un article d'un journal local… Etc 




2-4-2009. Décès de Georges Adilon, peintre et architecte, (né en 1928) qui avait conçu et fait réaliser sa singulière maison des Broussatières à Brindas* (tout au bord de la vallée de l'Yzeron) dans les années 1960. Cérémonie de recueillement et d'hommage à la chapelle de l'Externat Sainte-Marie ce Mardi 7 Avril à 13h.
(Photo ci-contre de 1990, par son fils Blaise Adilon, photographe).

NB : L'Externat Ste-Marie, montée St-Barthélémy à Lyon (nos photos ci-dessous), et son annexe à la Verpillière, figurent parmi les principales réalisations architecturales de Georges Adilon.

*Pas moins de sept autres maisons particulières dessinées par G.Adilon auraient vu le jour à Brindas dans les années 70, peut-être grâce à une certaine complicité du maire d'alors, Alexandre Bonjean (1971-1977), qui savait sans doute écarter quelques embûches administratives…
On peut regretter que la commune de Brindas (ou la CCVL) n'ait jamais fait appel ensuite à Georges Adilon (ou plus tard à sa fille Marie) pour des ouvrages publics, préférant opter pour des bâtiments peut-être fonctionnels mais sans caractère ni réelle beauté (le musée Guignol en est malheureusement un des exemples…). 

Le peintre Adilon a beaucoup exploré le noir et sa lumière, souvent sur de très grands formats, un peu à la manière de Soulages (par ailleurs lui aussi "amoureux du béton", un matériau qu'ils considéraient tous deux depuis longtemps comme noble). 


25-11-2015: décès de Jacqueline Adilon (née Ducarre) [LibraMemoria



Nous nous permettons de reproduire ci-dessous cet article de Jerôme Auzolle que nous avions d'abord mis en lien vers son blog. Mais ce blog d'architecture "Archicool" a disparu de la toile pour la bonne et triste raison que Jérôme Auzolle lui-même s'en est allé, en 2015 semble-t-il. L'article, écrit en hommage spontané début Avril 2009, s'intitulait "Georges Adilon, peintre architecte et homme libre !" (et nous en avions gardé une copie):

Né en 1928 Georges Adilon vivait à l’orée d’un bois aux Broussatières à Brindas, une commune à l’ouest de Lyon, dans une maison qu’il avait dessinée lui même, construite en deux temps, mais déjà révélatrice d’une communion avec la nature à partir de matériaux basiques, signes de débuts qui ne dûrent pas être faciles mais témoignant d’une entièreté de caractère. Il faut visiter cette maison, datant des années 60, pour apprécier la sensibilité de Georges Adilon, avec la qualité de ses percements cadrant à la perfection la nature environnante, les incrustations et découpes dans l’épaisseur des murs devenant, comme par surprise, des éléments mobiliers, les couleurs réduites au noir, violet et blanc; pour être subjugué par le sentiment de bien être de cette architecture, son dimensionnement parfait, sa résonance intérieure d’un monde idéalisé. 
Franchement contemporain, un peu façon Gainsbourg, comme un oiseau seul qui traînerait de vieilles blessures, plus sensible que dogmatique. Un brin provocateur, souffrant sans doute de ne pas avoir eu la reconnaissance qu’il méritait, il continuait une oeuvre picturale, faite de jaillissements abstraits de plus en plus épurés. 
Il aura trois enfants : Marie ; architectes DESA. Blaise ; photographe vidéaste, et Léa-Emmelie, artiste. 
Je l’ai rencontré une fois en 1980 - étant dans le même groupe d’étudiants à l’Ecole Spéciale d’Architecture que sa fille Marie - Habillé en noir, un peu négligé sur lui, homme tout en réserve mais aux mots justes. Il aimait le musée de Fourvière, dit de la civilisation gallo-romaine, de Bernard Zehrfuss, architecture enterrée faisant l’éloge du béton brut ; Corbu dans sa période Ronchamp ou La Tourette pour l’émotion de son architecture. 
Le béton, matériau décrié dans les années 70-80, sera souvent son compagnon dans ses oeuvres architecturales, devenant un matériau souple et libre sous son imagination, permettant audaces sculpturales, sans pour autant en chercher la perfection à la Pei, mais plutôt en faisant communier rusticité et poésie, ou plutôt en arrivant à extraire la poésie de l’apparente rusticité des choses. En rendant à ce matériau réputé pauvre sa noblesse. 
Il réalisera d’abord des maisons individuelles pour des amis et des connaissances, impressionnés par l’humanisme de ses réalisations, et surtout rencontrera un père mariste qui lui donnera l’occasion de concevoir, sur une période de près de trente ans, différents bâtiments dont l’externat Sainte-Marie à Lyon, et ses extensions à la Verpillière, commune située à l’Est de Lyon. A chaque fois il interviendra en complément de l’existant, en poursuivant l’histoire sans en déplacer les traces antérieures. 
Parallèlement il poursuivra son oeuvre de peintre, en dehors des modes et de la facilité. 

Jérôme Auzolle 


Quelques LIENS :
Wikipédia
- Sur Lyon People, l'hommage de Gérard Collomb, maire de Lyon…
- Sur Maisonapart : "Les maisons en béton de Georges Adilon"…
- Sur un site de la bibliothèque municipale de Lyon, un dossier Adilon : www.linflux.com/2010/adilon/

Externat Sainte-Marie à Lyon  [all photos are ©Serge Dumonteil]
Une vidéo (10mn) sur l'architecture de l'externat à Lyon (devenu ici "Lycée Saint-Paul")


Également : PopUpVideo brève (2mn et montée en un jour) mais intéressante 

et une autre sur ADILON le peintre (expo MAC 2010)



Automne 2010 : Hommage à Georges ADILON au MAC, etc

Du 16 octobre 2010 au 15 janvier 2011, le Lycée Sainte-Marie à Lyon, le CAUE du Rhône (en partenariat avec Architecture et Maîtres d’Ouvrage), la Galerie des Projets, La BF15 et le Musée d’art contemporain de Lyon s’associent pour rendre un hommage à Georges Adilon, disparu en 2009.
Tous les détails sur : www.moreeuw.com/histoire-art/georges-adilon-lyon.htm
 Ou bien : PDF des diverses manifestations et expositions. 


Principales dates pour cet hommage :
16-10-2010 (14 à 16h) au Lycée Ste-Marie : Projection du
film de Blaise Adilon, "L'œuvre au noir".
17-10-2010 (10 à 12h30) au Lycée Ste-Marie :
Colloque "Georges Adilon, Marc Perrot, constructeurs des maristes". 
20-10 au 18-12-2010 : Exposition sur les maisons de G. Adilon au CAUE du Rhône.
19-11 au 31-12-2010 :
Exposition au Musée d'Art Contemporain de Lyon (MAC).
Etc


mmm


Quelques LIVRES 
(images = liens Amazon.fr)


"Georges Adilon, architecture, peinture". Un ouvrage paru en 2001 (Réunion des Musées Nationaux), qui réunit des textes de Jean-Louis Maubant, Brigitte David, Monique Nicol et du Père Perrot, avec une préface de Jacqueline Adilon. Voir www.paris-art.com/livres/...








"Les maisons de Georges Adilon : Projets et réalisations 1960-1990" de Philippe Dufieux et Blaise Adilon (Décembre 2011)
Vous pouvez en feuilletez des pages ici :
http://fr.calameo.com/read/...









Récit d'un geste : Sur des peintures de Georges Adilon", de Patrick Drevet (1984)








 2015 : Nouveau livre sur Georges Adilon le peintre (Fage éditions)
En lien avec l'exposition de peintures au Musée des Beaux-Arts de Lyon
Et un commentaire sur cette expo 2015 chez Paricultures


Photo © SergeDumonteil [@gmail.com]


Photo © SergeDumonteil [@gmail.com]
(Les 4 photos de l'Externat Ste-Marie : © Serge Dumonteil)



L'externat Sainte-Marie, site de la Verpillère


Photo © SergeDumonteil [@gmail.com]

Photo © SergeDumonteil [@gmail.com]

Photo © SergeDumonteil [@gmail.com]
[All photos are ©Serge Dumonteil]



PS : DANI ALU à Sainte-Consorce

Anecdote personnelle : J'ignorais leur origine, mais j'étais toujours très impressionné, admiratif, de ces beaux bâtiments de béton quand j'allais me procurer des pièces à la casse auto (eh oui…) juste à côté, sur la zone artisanale de Clape Loup à Sainte-Consorce. Une certaine société Dani Alu, œuvrant dans l'aluminium pour le bâtiment. …Une architecture puissante, imposante, et assez incongrue sur une ZA où la plupart des implantations ne sont que de banals hangars standards. Et voilà qu'en lisant le bouquin sur les maisons de Georges Adilon (voir ci-dessus), j'apprends que Georges Adilon était le concepteur de cette usine. Tout s'éclaire… et on y retourne, cette fois pour faire quelques photos…… (Décembre 2011).

Photo © SergeDumonteil [@gmail.com]

Photo © SergeDumonteil [@gmail.com]

Photo © SergeDumonteil [@gmail.com]
[Toutes les photos ©Serge Dumonteil / Sauf le portrait au début bien sûr, par Blaise Adilon] 
PostPS: Il semblerait  que Dani alu ait été ensuite continué par la fille de Georges Adilon, Marie, architecte également, qui poursuit en partie l'œuvre de son père… Marie Adilon qui a aussi ajouté quelques éléments à l'Externat Ste-Marie, dans une évidente continuité. Voir son site web :
www.marie-adilon.fr



Pour ceux qui souhaiteraient se rendre sur les sites de certaines réalisations de Georges Adilon, 
on avait réalisé cette CARTE : https://maps.google.fr/maps/…



Janvier 2012 : Un "portrait" de Georges Adilon, publié dans le journal local gratuit "Devant chez Vous"… Par Michel Loude 
Comme il est assez mal lisible sur le site du journal, on se permet de le reproduire ici…



mercredi 1 avril 2009

Une antenne-relais face à l'école maternelle à Brindas

0904- Collectif Brindas STOP ANTENNES


Antenne relaisUNE ANTENNE RELAIS A ETE INSTALLEE FACE AU CARRE D’ASS ET A L’ECOLE MATERNELLE, Z.A. des Andrés, sur un terrain privé. Le Collectif Brindas Stop Antennes (APIB + FCPE + SCL + MJC) se mobilise pour faire déplacer cette antenne. Contacts : Marie RIVORY 04 78 45 07 25 / Frédérique DAVOS 04 78 16 91 55 et Brindas.stop_antennes@yahoo.fr


Les faits et les chiffres : Une antenne relais de dernière génération a été installée pendant les vacances scolaires de Février par l’opérateur ORANGE, sur un terrain privé dans la zone industrielle des Andrés. Il n’y a pas eu d’information ni de concertation auprès des Brindasiens quant à la mise en place de cet antenne relais. Quelques chiffres pour permettre de situer l’antenne :
A moins de 100 mètres : Habitations, Zone d’activités des Andrés, Future aire de jeux
Entre 100 et 200 mètres : Maternelle (200 enfants), Crèche (90 enfants), Carré d’Ass, Ecole Primaire (400 enfants), Centre du village
A 300 mètres : Collège (750 enfants)

Voir le tract en .pdf
PS: Tous les détails sur le site de l'APIB.
Pour signer la pétition : www.mesopinions.com/Antenne-relais-Brindas...
7-09 : La contestation des antennes-relais en France semble étonner les britanniques, et du coup on parle du cas du mât de Brindas même sur un site de la vénérable BBC : news.bbc.co.uk/2/hi/programmes...
9-09 : Info sur les antennes-relais sur le site des Robins des Toits : www.robindestoits.org/...
19-9-09 : Sur le Progrès.fr, un bref compte-rendu de la (2e) manif' du 18-9-2009.
COLLECTIF BRINDAS STOP ANTENNES
CONSTITUTION EN ASSOCIATION LOI 1901
La 1ère Assemblée Générale se tiendra le MERCREDI 21 OCTOBRE 2009 au CARRE D'ASS' à 20H30

Membres