C'est quoi Guignolsland ?


Guignolsland.com [lien] est un site consacré au village de Brindas (F 69126) [infos], et à Guignol [page], au théâtre, etc.

Ce blog est ouvert parallèlement à ce site —d'une part pour recueillir des articles que nous évacuons de nos pages (surtout des actus de la page nommée... Brind'Actu), —et d'autre part pour accueillir vos points de vue, vos remarques, y compris sur des sujets non encore abordés.

Les sujets présents sont listés sous "Libellés" (en descendant la col' de droite), cliquer dessus pour les ouvrir…

Pour répondre à nos différents sujets, ou pour en initier de nouveaux, n'hésitez pas à cliquez sur "commentaires" ici ou là !

PS: Vous pouvez voir notre blog sous d'autres présentations en cliquant ici

jeudi 13 octobre 2016

EMBARQUÉS… Sur la route de Parkinson.




"EMBARQUÉS… Sur la route de Parkinson", c'est le titre du spectacle qui a été donné ce 13 Octobre 2016 à la maison des associations de la rue Denfert-Rochereau à la Croix-Rousse. Un spectacle monté par l'atelier-théâtre initié fin 2015 dans le cadre de l'association France-Parkinson (comité du Rhône) sous l'initiative d'Odyle Collin, elle-même touchée depuis quelques années par la maladie en question. Mais le groupe inclut aussi quelques non-parkinsoniens, conjoints ou professionnels (orthophoniste, psychologue…). Et ce sont les membres du groupe qui ont écrit le texte, chacun étant souvent l'auteur de la partie qu'il joue "sur scène".

Faut-il souligner que ce spectacle fut un vrai défi : parmi les caractéristiques de cette maladie on trouve la grande difficulté de la parole (NB: pas toujours), la rigidité de l'expression aussi, la difficulté du mouvement bien sûr, la lenteur extrême, etc. Donc de grandes difficultés pour des choses qui sont en principe indispensable à l'art théâtral ! Alors, oui le spectacle était sans doute un peu lent, parfois un peu chaotique, mais son but était justement de faire un peu mieux comprendre ce qu'est cette maladie, ce fléau qui toucherait chaque année plus de 12.000 cas supplémentaires en France… Faire comprendre, mais avec de l'humour bien sûr, un ingrédient totalement indispensable, ça va de soi, ne serait-ce que pour ne pas trop faire peur aux gens…

Cette petite page web, qui réunit quelques documents très amateurs (mais qui ont valeur de témoignage) n'a d'autre ambition que de réunir quelques souvenirs de ce spectacle, principalement à destination de ceux, nombreux, qui y ont assisté, et bien sûr aussi de ceux qui y ont participé. Car le plus positif est évidemment dans la satisfaction et l'évasion que cette réalisation construite ensemble (deux rendez-vous mensuels pendant l'année, et davantage en se rapprochant de la date du spectacle bien sûr) a apporté aux participants de ce singulier groupe-théâtre.
SD

Les participants : Françoise Garcia, Joseph Rochet, Thérèse Rochet, Paule Moretton, Marie-Paule Goetz, François Hue, Annie Roche, Béatrice Aupetit, Isabelle Bourbon, Odyle Collin.
Et les musiciens : Nathalie Rochet (accordéon) et Marcel Rochet (clarinette)

De g à dr.: François, Annie, Isabelle, Joseph, Paule, Marie-Paule, Françoise, Odyle, Thérèse, et Béatrice.









Participez au groupe ! Les séances ont lieu les 1er et 3e mardis de chaque mois à la Maison des Associations de la rue Denfert-Rochereau à la Croix-Rousse.

Toutes les photos et vidéos : © Aupetit (sauf la 1ère en haut ©SD)



JOSEPH  
Joseph Rochet nous a quitté, début Janvier 2017. Finalement soulagé des terribles douleurs qui le rongeaient ces derniers mois… voire ces dernières années… À l'atelier théâtre on appréciait sa gentillesse et son regard resté malicieux sous ce corps recourbé par la douleur chronique, mais bien sûr on ne connaissait pas vraiment l'homme. Le 16 Janvier, une cérémonie d'adieu à la salle Rébuffat à Craponne, à laquelle assistait une large foule d'amis, nous a fait mieux connaître sa vie, sa famille et ses nombreux engagements. Une cérémonie comme un spectacle, avec des souvenirs, de la musique, des chants (rien d'enregistré, car chez les Rochet on trouve suffisamment de musiciens !). Une cérémonie presque joyeuse, comme ce curieux cortège pour emmener ses cendres au cimetière, à la nuit tombante et dans le froid mordant, avec lampions, saxophone et accordéon ! On aurait presque pu se croire à la Nouvelle Orléans. So long Jo, au revoir !  



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à laisser vos remarques et autres commentaires, favorables ou défavorables (qui seront publiés après une "modération" n'éliminant que les plus injurieux !!)

Membres